Domiciliation a paris et toute la France et
Créer une entreprise en étant salarié : guide 2021
Création d'entreprise

Créer une entreprise en étant salarié:
guide 2021

Mis à jour le 19/09/2021

    Vous êtes salarié dans une entreprise privée et envisagez de créer votre propre société ? Vous vous demandez également si votre projet va aboutir ou non ? En effet, il n’est pas toujours facile pour un travailleur de monter sa propre affaire, surtout lorsqu’il est lié à un contrat de travail avec une société. Afin de satisfaire à vos attentes et de mettre vos idées au claire, découvrez notre guide de cette année 2021 pour voir vos possibilités de création d’entreprises en tant que salarié. Ainsi, vous pourrez étudier minutieusement cette alternative de façon à analyser ses avantages et inconvénients.

     

    Créer une entreprise en étant salarié : est-ce possible ?

     

    Créer une entreprise est une excellente alternative pour les salariés qui souhaitent augmenter leurs revenus ou pour ceux qui veulent concilier leur métier avec leur passion. Autrement dit, il est tout à fait possible pour un simple travailleur dans le secteur privé de se lancer dans une activité indépendante tout en gardant le statut de salarié.

    Toutefois, il faut noter que la création d’une entreprise en étant salarié implique le respect de certaines dispositions conventionnelles et légales en vigueur. Ainsi, les mentions fixées dans le contrat de travail doivent être prises en considération tout comme les dispositions du Code du travail.

    Ces dernières sont :

    • La mention d’une clause d’exclusivité dans le contrat de travail ;

    • L’obligation de loyauté envers l’employeur, c’est-à-dire la clause de non-concurrence.

     

    Pourquoi créer une entreprise en étant salarié ?

     

    La création d’une entreprise en étant salarié peut être très avantageuse pour ce dernier, et ce, pour diverses raisons. En effet, cette démarche lui permet de :

    • Conserver son salaire pendant le développement du projet : la création d’entreprise lui permet d’assurer le succès et le développement de son activité avant de s’engager pleinement dans son projet. Ainsi, il peut éviter les risques financiers auxquels il pourrait se confronter en quittant immédiatement son poste. De cette manière, il pourra se consacrer librement à ses activités indépendantes une fois que l’entreprise qu’il a créée est rentable. Autrement dit, il s’agit de la meilleure stratégie pour sécuriser le côté financier du projet tout en préservant la carrière du concerné.

     

    • Diversifier ses revenus : il est tout à fait possible pour le concerné d’obtenir une rémunération supérieure à celle qu’il a perçue en tant que simple salarié d’une entreprise. D’une autre manière, il aura l’occasion d’optimiser ses chances de gain de revenus et d’enrichir ses expériences et compétences professionnelles. En plus de prendre le moins de risque, il est gagnant sur deux plans, à savoir en matière professionnelle et entrepreneuriale.

     

     

    Quelles sont les limites de la création d’entreprise en tant que salarié ?

     

    Il existe certaines limites liées à la création d’entreprise en tant que salarié. Certes, plusieurs catégories de salariés telles que les fonctionnaires à temps plein ne peuvent pas créer une entreprise tout en conservant leur emploi. En effet, ce type de professionnel ne dispose pas du droit d’exercer une activité lucrative privée en parallèle.

    Par ailleurs, l’obligation de loyauté envers l’employeur est également une autre limite à la création d’entreprise en étant salarié. Autrement dit, le salarié ne peut pas s’investir dans le lancement de son activité entrepreneuriale durant ses heures de travail. De même, il doit éviter d’exploiter les moyens ou les informations mis à disposition par l’employeur au profit de son autre activité.

    Enfin, il n’est pas toujours possible pour le concerné de garder son statut de salarié tout effectuant sa création d’entreprise. D’une manière générale, il existe des formes de société où il n’est pas permis pour le salarié d’exercer en même temps une activité salariale. En fonction de la nature et de la durée de son projet, le salarié-entrepreneur pourra se trouver contrainte à renoncer à son statut de travailleur.

     

    Quels sont les différents statuts d’entreprise possibles pour le salarié ?

     

    Lors de la création de son entreprise, le salarié est tenu de choisir le statut d’entreprise adéquat en fonction de l’envergure de son projet. De ce fait, il aura pour option de :

     

    • Opter pour la création d’une micro-entreprise en étant salarié :

    La micro-entreprise est une forme d’entreprise caractérisée par un régime fiscal et social simplifié. D’une manière générale, elle ne nécessite pas beaucoup de conditions. Toutefois, l’auto-entrepreneur est tenu de dresser un cahier de recettes et de respecter un plafond de chiffre d’affaires prédéfini. Il s’agit du statut juridique d’entreprise le plus sollicité et le plus apprécié en raison des avantages qu’il offre à l’entrepreneur.

     

    • Créer une auto-entreprise en étant salarié :

    L’entreprise individuelle est un statut juridique qui convient particulièrement aux salariés désirant exercer une activité libérale (en tant que commerçant ou artisan). Contrairement à la micro-entreprise, elle implique la tenue obligatoire d’une vraie comptabilité, d’un bilan et d’un compte annuel. Toutefois, aucun capital minimum ni maximum n’y est exigé. Pour cette raison, les auto-entrepreneurs ayant dépassé leur seuil de CA sont automatiquement redirigés vers ce statut.

     

    • Gérer une société :

    Le salarié peut également choisir de devenir gérant d’une société comme celui d’une SARL (Société À Responsabilité Limitée), d’une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), d’une SAS (Société par Action Simplifiée) ou d’une SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle).

     

    Quelles sont les aides accessibles aux salariés créateurs d’entreprise ?

     

    Financer la création d’une entreprise en tant que salarié peut, au début, s’avérer difficile. Toutefois, vous avez la possibilité de recourir à des aides à la création entreprise de salarié. Ce type d’aide financière vous permet de démarrer facilement votre activité.

    D’ailleurs, il existe aujourd’hui plus de 1 200 aides financières à la création d’entreprise pour salariés.

    Vous pourrez ainsi y accéder par différents moyens, à savoir :

    • Les incubateurs : ils offrent leur accompagnement aux start-up parisiennes et aux entreprises créées par des femmes ou par des équipes mixtes ;

    • Les investisseurs : il s’agit des banques, des sociétés spécialisées ou des investisseurs privés ;

    • Les subventions : il existe de nombreuses subventions pour les salariés qui souhaitent créer une entreprise. Il s’agit, par exemple, des bourses french tech, des subventions sectorielles, des subventions Cap’jeune...

    • Les garanties bancaires : il s’agit de la garantie Bpifrance, de la garantie France Active…

    • Les mesures fiscales : tels sont les cas des nombreuses exonérations fiscales et sociales destinées aux jeunes entreprises ;

    • Les concours qui récompensent la création d’entreprise ;

    • Le déblocage de la participation à l’épargne salariale ;

    • Les prêts

    Créer une entreprise en étant salarié: guide 2021

    Rohat KURAN

    Auteur des articles Rohat KURAN

    À la suite de l’obtention d’une licence en économie à l’université Panthéon-Sorbonne, Rohat Kuran a poursuivi des études à Audencia Business School en Master 1 filière audit et comptabilité. En marge de ses études, il est spécialisé dans le domaine de la domiciliation d’entreprise, ainsi que directeur marketing chez Les Tricolores.

    Créer une enterprise en ligne

    La marche à suivre
    1
    Rédaction des Statuts
    Rédaction des Statuts
    La rédaction des statuts est inévitable et doit inclure des informations obligatoires dont:
    • La dénomination sociale
    • Localisation du siège social
    • L’objet social
    2
    Constitution du Capital social
    Constitution du Capital social
    Il est nécessaire d’ouvrir un compte en banque professionnel et de libérer une partie du capital social
    3
    Publication d’une annonce Légale
    Publication d’une annonce Légale
    Publication avis de constitution au sein d’un JAL
    4
    Constitution du dossier d’immatriculation
    Constitution du dossier d’immatriculation
    La constitution du dossier d’immatriculation doit inclure des informations obligatoires dont:
    • Les statuts signés et paraphés
    • Le formulaire MO
    • Les frais de greffe

    Cet article vous a été utile ?

    Donnez votre avis !

    Envoyer ma note
    Articles similaires
    Commentaires