Domiciliation a paris et toute la France et
Créer une entreprise : les étapes à suivre pour réussir
Domiciliation

Créer une entreprise:
les étapes à suivre pour réussir

Mis à jour le 07/10/2021

    Vous voulez marcher dans les pas de générations d’entrepreneurs et créateurs avant vous sur le chemin de l’entrepreneuriat et créer une entreprise ? Vous devrez d’abord choisir le statut juridique de votre société parmi les différents statuts juridiques existants (l’entreprise individuelle, la SARL, SAS, la SASU, EIRL, EURL ou l’auto-entreprise). Monter son entreprise implique de bien réfléchir à ce choix en mettant sur pied votre projet de création d’entreprise et ainsi faire le choix qui correspondra le mieux à votre société.

    Le processus de création d’entreprise peut s’avérer assez long et stressant pour un néophyte. C’est pourquoi, même avec les conseils de ce guide sur les étapes de la création d’entreprise nous vous conseillons de vous faire aider par des professionnels pour créer votre entreprise en toute sérénité ! 

     

    Les étapes pour créer une entreprise ! 

     

    • Rédaction des statuts de l’entreprise

    La première étape de la création d’entreprise est sans nulle doute la rédaction des statuts juridiques de l’entreprise. De quoi parle on ? Tout simplement de la clé de voute de de votre entreprise !

    En effet, ce document va fixer précisément les règles de votre entreprise, son fonctionnement, mais aussi nommer clairement les responsables et sa structure juridique. Il est compliqué de rédiger les statuts juridiques d’une entreprise sans connaissances juridiques préalables. C’est pourquoi il est vivement conseillé de faire appel à des professionnels qualifiés !

    On trouvera notamment les éléments suivants dans les statuts : 

    - La dénomination de l’entreprise, sa forme et son objet social 

    - L’adresse de son siège social

    - Les apports, les actionnaires, la répartition des actions et le montant du capital social,

    - La durée de l’entreprise (99 ans en règle générale),

    - Les limites de son exercice social. 

     

    • Constitution du capital social

     

    Le capital social est une autre pierre angulaire de votre entreprise. En effet, il s’agit des fonds nécessaires pour commencer votre activité. En règle générale vous pourrez le fixer à votre guise, sans véritable minimum (1€ symbolique). Mais dans les faits il vous faudra tout de même apporter à votre entreprise des financements assez importants que votre projet d’entreprise soit crédible auprès de vos financeurs, investisseurs et clients potentiels.

    Vous devrez vous assurer de la rentabilité de votre projet. N’hésitez pas à vous renseigner sur les aides financières (comme un prêt d’honneur ou prêt bancaire à taux zéro) qui existent. Puis, après avoir constitué ce capital, en tant que chef d’entreprise vous pourrez le déposer sur un compte bancaire professionnel, chez un notaire ou dans une caisse de dépôts. Vous devez savoir que selon la forme juridique de votre entreprise, vous ne pourrez pas forcément avoir accès aux fonds directement après la réception de l’extrait K-Bis.

    Nous vous conseillons aussi d’opter pour le capital variable, ainsi vous n’aurez pas à faire une modification de statuts, un acte coûteux et chronophage pour en changer ! 

     

    • Publication d’une annonce légale

     

    La création d’entreprise est un acte important qui donne en règle générale à votre société une existence sur le plan légal, elle sera une personne morale. C’est pourquoi lors des formalités de création vous devrez en quelque sorte publier un faire-part de naissance de votre entreprise, sous la forme d’un avis de constitution publié dans un journal d’annonces légales.

    Vous n’aurez même pas besoin de contacter directement les journalistes, vous pourrez le faire sur internet, en vous inscrivant sur un site spécialisé. Il vous suffira de donner des renseignements précis sur votre entreprise et l’outil d’aide à la rédaction se chargera du reste.

    Puis, une fois que vous aurez payé les frais qui sont d’environ 150€ vous recevrez par mail une attestation de publication. 

     

    • Constitution du dossier d’immatriculation

     

    La dernière des formalités administratives pour créer une société est la constitution et le dépôt au greffe du tribunal de commerce d’un dossier pour pouvoir immatriculer votre société au RCS. Ce dossier représente l’aboutissement de votre création d’entreprise, vous ne devez encore une fois rien oublier et le rendre en bonne et due forme sous peine de voir votre demande rejetée. C’est pourquoi il faut le faire avec rigueur !

    Sachez que si vous ne voulez pas vous déplacer au tribunal, vous pourrez le déposer en vous rendant sur le site du greffe.

    Ainsi, vous pourrez remplir un formulaire puis téléverser les pièces obligatoires (toutefois elles peuvent varier selon le choix du statut juridique de votre entreprise) : 

    - Les statuts de la société signés et paraphés,

    - Un justificatif de domicile ou une attestation de domiciliation 

    - Le formulaire comme le MO dument rempli,

    - L'attestation de la publication d’avis de constitution, l'attestation de dépôt des fonds, et les frais de greffe 

    Puis, si votre dossier de création n’est pas rejeté et que vous payez les frais de greffe (66,20€), les formalités administratives seront achevées et vous recevrez après quelques jours l’extrait KBis qui vous permettra de débuter votre activité.

    Vous connaissez désormais tout ce qu’il y a à savoir pour créer une entreprise !

     

    Nos conseils bonus ! 

     

    Pour réussir, nous vous conseillons de mettre sur pied un business plan solide. Vous devriez aussi réaliser une étude de marché qui vous permettra de cerner vos futurs clients et concurrents et certifier la viabilité de votre projet.

    Enfin, il est conseillé de vous renseigner sur les aides à la création d’entreprises pour avoir un meilleur plan de financement. En effet il existe des dispositifs d’aide pour les chômeurs et demandeurs d’emploi porteurs de projets !

    Sachez qu’il y a aussi des subventions pour les personnes handicapées via les aides publiques, pour les jeunes chefs d’entreprise ou ceux qui se destinent aux métiers de l’artisanats. Un bon accompagnement à la création ou reprise d’entreprise peut faire la différence lors du début d’une activité professionnelle !

    Avec tout ça qu’attendez-vous pour devenir dirigeant, créateur d’entreprise et posséder enfin votre propre entreprise ?

    Créer une entreprise: les étapes à suivre pour réussir


    Rohat KURAN

    Auteur des articles Rohat KURAN

    Suite à l’obtention d’une licence en économie à l’université Panthéon-Sorbonne, Rohat Kuran a poursuivi des études à Audencia Business School en Master 1 filière audit et comptabilité. En marge de ses études, il est community manager d’un artiste peintre, ainsi que directeur marketing chez Les Tricolores.

    Cet article vous a été utile ?

    Donnez votre avis !

    Envoyer ma note
    Articles similaires
    Commentaires