Domiciliation a paris et toute la France et
Comment devenir entrepreneur indépendant : notre guide 2021
Création d'entreprise

Comment devenir entrepreneur indépendant:
notre guide 2021

Mis à jour le 08/11/2021

    Être le patron de soi-même ou être entrepreneur indépendant, qui ne rêve pas de cela ? En tant qu’entrepreneur indépendant, l’obligation de rendre compte à un employeur ou à sa supérieure hiérarchique n’est plus un problème. Chacun de nous désire avoir cette liberté. Cependant, comment devenir un entrepreneur indépendant ? Cet article vous servira de guide dans la mesure où vous décidez de devenir un entrepreneur indépendant.

     

    Entrepreneur indépendant : définition

     

    L’entrepreneur indépendant est une personne qui travaille pour son compte, il n’a pas d’employeur. C’est-à-dire que cette personne exerce une activité sans la surveillance d’une autre personne (l’employeur), il est le seul décisionnaire concernant la réalisation de ces activités.

    En outre, dans le cadre d’une entreprise, l’entrepreneur indépendant, c'est le chef de l’entreprise ou le propriétaire de cette entreprise. Cette précision est importante car dans certains cas, l’entrepreneur indépendant n’est pas le gérant ou le président de l’entreprise. Cette possibilité dépend du statut juridique choisi par l’entrepreneur indépendant dans le cadre de l’exercice de son activité.

     

    Devenir entrepreneur indépendant : les étapes à suivre

     

    Même si devenir entrepreneur indépendant est un rêve que beaucoup de personnes nourrissent, se lancer dans le monde d’entreprenariat n’est pas chose facile. Il faut passer par plusieurs étapes avant même de créer son entreprise ou devenir entrepreneur indépendant.

     

    • Le choix du projet

     

    Sans avoir un projet en tête, il est difficile de devenir un entrepreneur indépendant. Le but de devenir un entrepreneur indépendant c’est d’avoir un projet qui permettra à l’entrepreneur de réaliser des bénéfices.

    Pour cela, après avoir décidé du projet à réaliser, il est important de faire une étude du marché par rapport au projet. Par exemple, si vous voulez ouvrir une boulangerie, l’étude du marché devra vous permettre de répondre à plusieurs questions importantes : dans le quartier ou la ville où vous pensiez installer votre boulangerie, le marché est-il encore accessible (non saturé) ? quelles sont les préférences de vos potentiels clients ? Comment se démarquer de vos futurs concurrents ?

    Mais le plus important, l’étude du marché effectuée selon le projet à réaliser doit permettre au futur entrepreneur indépendant de connaitre si son projet est réalisable mais surtout est-il viable.

     

    • Etablir un business plan

     

    Si l’étude de marché est positive, c’est-à-dire que le projet est viable, il est alors nécessaire d’établir un business plan. Le business plan doit contenir les informations sur le plan de développement de l’activité, les dépenses nécessaires à la réalisation du projet ainsi qu’une prévision sur les bénéfices que le projet pourra générer sur une période déterminée.

    Pour établir un business plan, le futur entrepreneur indépendant peut le faire sans l’aide d’un professionnel. Cependant, il ne faut pas oublier que le business plan est très important pour une entreprise, il est alors recommandé de le faire réaliser par un professionnel.

     

    • Trouver le financement pour la réalisation du projet

     

    Devenir entrepreneur indépendant nécessite de l’argent. Dans certains cas, il est possible que l’entrepreneur utilise ses propres fonds sans l’aide d’un investisseur extérieur. Dans le cas contraire, si l’entrepreneur n’a pas les fonds nécessaires, il peut toujours faire appel à des investisseurs, contracter un emprunt auprès d’une banque ou encore sous certaines conditions, il est possible de bénéficier des aides de l’Etat ou des aides à la reprise ou création d’entreprise.

    En outre, le business plan peut inciter un investisseur à investir dans le projet de l’entrepreneur indépendant si ce document est bien réalisé.

     

    • Choisir le statut juridique pour exercer une activité en tant qu’entrepreneur indépendant

     

    Choisir un statut juridique n’est pas facile, d’autant plus qu’il existe plusieurs formes juridiques d’entreprise. Par ailleurs, le choix du statut juridique peut dépendre de l’activité ou du projet que l’entrepreneur indépendant projette d’exercer. De plus, il est possible qu’un statut juridique soit plus avantageux qu’un autre statut pour exercer une activité précise.

    En outre, il est possible pour l’entrepreneur de faire appel à un professionnel (expert-comptable, avocat, expert juridique ou une plateforme juridique) pour lui conseiller ou répondre à la question : quel statut juridique est le plus avantageux pour l’exercice de son activité ? Mais cela ne veut en aucun cas dire que l’entrepreneur indépendant ne peut pas choisir par lui-même le statut juridique.

    En plus du choix du statut juridique, il faut que l’entrepreneur indépendant choisisse le régime fiscal d’imposition (régime fiscal sur le revenu ou sur les sociétés) de l’entreprise, en tout cas, si le statut juridique choisi offre la possibilité de choisir un régime fiscal.

     

    • Réaliser les formalités de création de l’entreprise

     

    Les formalités de créations d’une entreprise dépendent de la forme juridique de l’entreprise. Par exemple, si l’entrepreneur indépendant choisi le statut d’auto-entrepreneur, les formalités à réaliser sont plus simplifiées car il suffit de faire une déclaration au centre de formalités des entreprises en déposant les documents nécessaires (formulaires P0, justificatif de domicile, copie de la pièce d’identité de l’entrepreneur, …)

    En outre, s’il choisit le statut juridique d’une société (SARL, SASU, SAS, EURL, …), les formalités sont plus ou moins lourdes car il faut : la rédaction du statut, la réalisation des apports, faire une publication d’avis de constitution, déposer le dossier d’immatriculation au centre de formalités des entreprises contant les documents obligatoires.

    Ces documents sont : un exemplaire statut, une attestation de dépôt de fond, une attestation de parution dans un journal d’annonces légales, le justificatif de domiciliation, le formulaire de déclaration de création d’une société (formulaire M0), liste des bénéficiaires effectifs de la société, etc.

     

    • Etablir un plan marketing

     

    Souvent cette étape n’est pas très considérée par les entrepreneurs. Mais pour bien démarrer une activité, il est important d’adopter un bon plan marketing pour faire connaitre l’entreprise. Par exemple, il est possible pour l’entrepreneur indépendant d’utiliser les réseaux sociaux pour lancer des publicités par rapport à son entreprise.

    Sans clients, une entreprise ne pourra pas développer son activité, il est donc préférable pour l’entrepreneur indépendant d’allouer un budget, suivant ses possibilités, concernant la réalisation de ce plan marketing.

     

    En résumé, devenir un entrepreneur indépendant n’est pas une décision à prendre sur un coût de tête. C’est une décision à prendre après mure réflexion. Ensuite, il faut avoir un projet viable vérifiable par le biais d’une étude du marché. Après, il faut trouver les fonds nécessaires pour réaliser le projet. Ce n’est après qu’il faut choisir le statut juridique et réaliser les formalités d’immatriculation de l’entreprise afin que l’entrepreneur indépendant puisse exercer son activité dans la légalité.

     

     

     

    Rohat KURAN

    Auteur des articles Rohat KURAN

    À la suite de l’obtention d’une licence en économie à l’université Panthéon-Sorbonne, Rohat Kuran a poursuivi des études à Audencia Business School en Master 1 filière audit et comptabilité. En marge de ses études, il est spécialisé dans le domaine de la domiciliation d’entreprise, ainsi que directeur marketing chez Les Tricolores.

    Créer une enterprise en ligne

    La marche à suivre
    1
    Rédaction des Statuts
    Rédaction des Statuts
    La rédaction des statuts est inévitable et doit inclure des informations obligatoires dont:
    • La dénomination sociale
    • Localisation du siège social
    • L’objet social
    2
    Constitution du Capital social
    Constitution du Capital social
    Il est nécessaire d’ouvrir un compte en banque professionnel et de libérer une partie du capital social
    3
    Publication d’une annonce Légale
    Publication d’une annonce Légale
    Publication avis de constitution au sein d’un JAL
    4
    Constitution du dossier d’immatriculation
    Constitution du dossier d’immatriculation
    La constitution du dossier d’immatriculation doit inclure des informations obligatoires dont:
    • Les statuts signés et paraphés
    • Le formulaire MO
    • Les frais de greffe

    Cet article vous a été utile ?

    Donnez votre avis !

    Envoyer ma note
    Articles similaires
    Commentaires