Domiciliation a paris et toute la France et
Fermer une SCI : toutes les étapes obligatoires à suivre
Création d'entreprise

Fermer une SCI:
toutes les étapes obligatoires à suivre

Mis à jour le 19/10/2021

    Une SCI (Société Civile et Immobilière) est une forme juridique assez spéciale. C’est une société ou plusieurs associés (2 au minimum) décident de mettre des biens immobiliers en communsafin de partager les bénéfices qu’ils pourraient dégager. Ces associés s’engageront si la SCI contracte également des pertes. Cette société possède donc une personnalité morale ayant un objet social centré sur l’immobilier, contrairement à une société classique qui possède un objet social à but commercial. La Société Civile et Immobilière peut être également familiale à condition que celle-ci soit constituée uniquement par les membres d’une même famille. En règle général, créer une SCI présente plusieurs avantages. Mais il arrive que parfois, suite à une mauvaise gestion, que les associés doivent fermer une SCI.

     

    Fermer une SCI : Les étapes de dissolution 

     

    Avant de procéder à une fermeture de la Société Civile et Immobilière de façon définitive, il faut que les associés prennent la décision de mettre fin à l’activité de la SCI, ce qu’on appelle la dissolution.

     

    • Fermer une SCI : L’assemblée générale extraordinaire

     

    La SCI est composée de plusieurs associés ayant un droit de vote correspondant aux nombres de parts sociales qu’ils détiennent dans la SCI. Il est donc normal et logique qu’au regard de l’investissement effectué, la décision d’une dissolution doit émaner d’eux.

    Pour que cette décision soit prise, il faudra que les associés soient convoqués en assemblée générale extraordinaire puisque c’est une décision importante. La décision de la dissolution de la SCI doit être votée. Le Code de commerce demande que le vote soit à l’unanimité des associés. Dès que la décision de dissolution est prononcée lors de cette assemblé générale, le gérant sera directement démis de ses fonctions. La décision sera par la suite enregistrée sur un procès-verbal où tous les associés présents devront signer pour valider cette décision.

     

    • Fermer une SCI : Nommer le liquidateur

     

    Dès que la décision de dissolution de la Société Civile et Immobilière est prise et validée, les associés devront nommer un liquidateur. Il existe plusieurs possibilités d’élection de ce liquidateur :

    • Fixée dans les statuts juridiques lors de la création d’entreprise
    • Ou alors nommé à l’unanimité par les associés lors d’une AGE

    Le liquidateur se charge de la procédure administrative liée à la dissolution dans un premier temps puis de la liquidation dans un second temps. À noter que le liquidateur peut être un des associés, le gérant ou encore une personne externe.

     

    • Fermer une SCI : La publication au JAL de la dissolution de la SCI

     

    La publication de l’avis de dissolution au Journal d’Annonces Légales est obligatoire et doit comporter des formalités importantes. Les frais de cette publication varieront en fonction du nombre de caractères (entre 130 et 200 euros)

     

    • Fermer une SCI : L’enregistrement du procès-verbal de dissolution

     

    Le procès-verbal rédigé est alors donné au liquidateur nommé par la SCI. Il sera chargé d’enregistrer cette décision au SIE (Service des Impôts des Entreprises) ainsi qu’au greffe du Tribunal de commerce du lieu du siège social. Depuis le 1er janvier 2019, les frais d’enregistrement au SIE sont gratuits.

     

    • Fermer une SCI : Le dépôt du dossier de dissolution de la SCI

     

    Pour que le dossier de dissolution soit validé par le greffe de tribunal compétent, celui-ci doit être complet. Le dossier doit être composé de plusieurs pièces justificatives :

    • Le formulaire M2

    • L’avis de l’annonce légale de dissolution au JAL

    • La preuve d’une non condamnation du liquidateur nommé

    • La carte d’identité du liquidateur ainsi qu’une attestation de filiation

    • La copie du procès-verbal

    • Ainsi qu’un chèque de 195,84€ de frais de greffe et 51,31 euros par établissement secondaire de l’entreprise

     

    Fermer une SCI : Les étapes d’une liquidation en SCI

     

    Suite à la dissolution de votre SCI, votre société n’est pas radiée pour autant. Sa personnalité juridique est encore active et subsiste sous le nom de « société en liquidation ». La société existera tant que la liquidation ne sera pas effectuée.

     

    • Fermer une SCI : Le principe de la liquidation

     

    Le but d’une liquidation est d’épurer le passif de la SCI, ce qui veut dire de liquider les dettes et les actifs de l’entreprise.

    La société, durant son activité, pouvait contracter des emprunts ou des créances clients. Le rôle du liquidateur d’entreprise sera donc de régler toutes les créances que l’entreprise a contracté afin d’épurer le passif.

    Concernant l’actif, le liquidateur dressera en amont l’inventaire de ce que l’entreprise possède (le mobilier, les immeubles…). Une fois l’inventaire terminé, le liquidateur doit transformer l’actif que l’entreprise possède en liquidité (de l’argent).

    Après les créances clients payés, la différence qu’il restera entre le passif et l’actif sera redistribuer aux associés de la SCI en fonction du nombre de parts sociales que les associés possèdent. On parlera alors d’un boni de liquidation.

    À noter que le boni de liquidation est soumis à la FLat Tax (30%) car ce boni est considéré comme un dividende. 

    Exemple : s’il reste 3 000 euros dans la société après le règlement des dettes, l’associé qui détient 50% du capital social peut donc obtenir 1 500 euros (3000x50%) de boni de liquidation.

     

    • Fermer une SCI : La clôture de la liquidation

     

    Suite à l’épuration du passif, le liquidateur devra établir les comptes définitifs de liquidation. Ces comptes sont soumis aux associés sur la convocation des liquidateurs. Ils devront être validés par eux. Cette nouvelle décision donne lieu à un nouveau procès-verbal de liquidation en SCI.

     

    • Fermer une SCI : Les formalités clôturant la liquidation de la SCI

     

    Le liquidateur devra publier la clôture de liquidation dans un JAL. L’annonce légale devra mentionnée :

    • Le nom de la société

    • La forme juridique de la société

    • Le siège social

    • Le SIRET

    • Le quitus fait par le liquidateur

    • L’approbation des associés pour les comptes

    Cette annonce devra également être transmise au greffe du tribunal compétent. Les pièces justificatives sont lui suivantes :

    •  Une copie du PV relatif à l’approbation des comptes en liquidation

    • Le formulaire M4 complet

    • Une copie des comptes de liquidation certifiés par le liquidateur de la SCI

    • Un chèque pour les frais de greffe et les formalités d’enregistrement

     

    Fermer une SCI : Guide Pratique 2021


    Rohat KURAN

    Auteur des articles Rohat KURAN

    À la suite de l’obtention d’une licence en économie à l’université Panthéon-Sorbonne, Rohat Kuran a poursuivi des études à Audencia Business School en Master 1 filière audit et comptabilité. En marge de ses études, il est spécialisé dans le domaine de la domiciliation SCI, ainsi que directeur marketing chez Les Tricolores.

    Questions/Réponses

    ✨ Fermer une SCI : les étapes indispensables en 2021

    Plusieurs raisons peuvent causer la dissolution d’une SCI (difficultés financières, arrivée du terme...) ; quelle qu’en soit la raison, pour dissoudre une société civile immobilière, vous devez accomplir les formalités suivantes :

    *Organiser une assemblée générale extraordinaire ; dresser un PV d'AGE ; publier le PV dans un JAL ;

    *Déclarer la cessation d’activité auprès du CFE compétent (au plus tard 30 jours après la fin de l’activité) ;

    *Liquider la SCI (nommer un liquidateur ; publier l’acte de nomination dans un JAL ; clôturer la liquidation ; publier l’acte de clôture dans un J.A.L ; partager le boni de liquidation (le cas échéant) ou supporter le mali de liquidation) ;

    *Demander la radiation de la SCI au registre du commerce et des sociétés.

    Créer une enterprise en ligne

    La marche à suivre
    1
    Rédaction des Statuts
    Rédaction des Statuts
    La rédaction des statuts est inévitable et doit inclure des informations obligatoires dont:
    • La dénomination sociale
    • Localisation du siège social
    • L’objet social
    2
    Constitution du Capital social
    Constitution du Capital social
    Il est nécessaire d’ouvrir un compte en banque professionnel et de libérer une partie du capital social
    3
    Publication d’une annonce Légale
    Publication d’une annonce Légale
    Publication avis de constitution au sein d’un JAL
    4
    Constitution du dossier d’immatriculation
    Constitution du dossier d’immatriculation
    La constitution du dossier d’immatriculation doit inclure des informations obligatoires dont:
    • Les statuts signés et paraphés
    • Le formulaire MO
    • Les frais de greffe

    Cet article vous a été utile ?

    Donnez votre avis !

    Envoyer ma note
    Articles similaires
    Commentaires