Domiciliation a paris et toute la France et
Travailleur indépendant : tout savoir sur ce statut
Création d'entreprise

Travailleur indépendant:
tout savoir sur ce statut

Mis à jour le 01/01/2021

    Le statut de travailleur indépendant attire de plus en plus les nouveaux entrepreneurs actuellement. Ce statut prêt à confusion pour certains, car beaucoup confond le statut de travailleur indépendant avec le statut auto-entrepreneur. Pour faire une simple distinction entre ces deux statuts, le statut auto-entrepreneur est un statut social bien définie par la loi, alors que le statut travailleur indépendant signifie travailler à son compte.

    Pour ainsi dire que tous les auto-entrepreneurs sont des travailleurs indépendants mais par contre, tous les travailleurs indépendants ne sont pas tous des auto-entrepreneurs.

     

    Donc le travailleur indépendant, du point de vue juridique, est toute personne physique ayant déclaré et enregistré légalement son activité. Après la déclaration et l’enregistrement légalement de son activité, la personne concernée est directement considérée comme travailleur indépendant c’est-à-dire elle est soumise au statut de travailleur indépendant. En conséquence, il possède un numéro qui est le numéro de travailleur indépendant.

     

    Même si cette définition juridique est plus ou moins restreinte, dans la pratique, la définition du travailleur indépendant est plus large. Car un travailleur indépendant est une personne qui exerce une activité économique pour son propre compte. A ce titre, il est le seul gestionnaire de son activité c’est-à-dire, il est le seul maitre de son activité. C’est à cause de ce caractère indépendant que le statut de travailleur indépendant attire beaucoup les entrepreneurs.

     

    Les conditions pour être travailleur indépendant

     

    Pour être travailleur indépendant, il n’y a pas vraiment de restriction pour les personnes désirant être travailleur indépendant. Mais il y juste quelques conditions qui doivent être respectées :

    • Il ne faut pas être sous interdiction juridique d’exercice d’activités ;
    • Il faut avoir 18 ans au minimum c’est-à-dire, être à l’âge de la majorité ;
    • Il faut aussi être majeur capable et disposer de toutes ses facultés ;
    • Il faut que l’activité exercée soit légale ;
    • Enfin, il ne faut pas être sous tutelle d’un administrateur de biens provisoire.

     

    Ces conditions doivent être respectées pour avoir le statut de travailleur indépendant. Après avoir rempli ces conditions pour devenir travailleur indépendant, il faut réaliser quelques étapes pour bien débuter en tant que travailleur indépendant.

     

    Les étapes pour être travailleur indépendant :

     

    • L’activité doit être bien réfléchi et bien définie
    • Faire une étude du marché. Cette étape est très importante pour vérifier si le marché de l’activité envisagé n’est pas encore saturé. L’étude du marché permet aussi de vérifier le taux de viabilité de l’activité ;
    • Après l’étude du marché, il faut faire une prévision des moyens financiers sans oublier de déterminer les techniques pour la réalisation de l’activité et les matériels indispensables à la réalisation de cette activité ;
    • Trouver un financement pour démarrer l’activité. Pour le financement, il est possible de bénéficier des aides ou encore solliciter des emprunts ;
    • Ensuite, il est temps de choisir la forme juridique de l’entreprise du travailleur indépendant ;
    • Faire le choix d’un régime fiscal si la forme juridique de l’entreprise choisie le permet ;
    • Et réaliser les formalités pour l’enregistrement au registre de commerce et des sociétés (RCS) si l’activité du travailleur indépendant est commerciale ou au répertoire des métiers, si l’activité exercée est artisanale.

     

    Les avantages du statut de travailleur indépendant

     

    Le statut de travailleur indépendant octroi certains avantages aux travailleurs indépendants :

    En premier, le travailleur indépendant bénéfice d’une autonomie dans l’exercice de son activité. Par exemple il est libre de fixer lui-même ses horaires pour l’exercice de l’activité.

    Ensuite, le travailleur indépendant peut bénéficier d’une augmentation sur ses revenus. Cela ne dépend que du travailleur indépendant lui-même. Car plus il travaille, plus ses revenus augmentes. C’est aussi un des avantages du statut de travailleur indépendant qui séduit les entrepreneurs.

    En outre, en plus de bénéficier une possibilité d’augmentation de ses revenus, le statut travailleur indépendant offre la possibilité à l’entrepreneur d’être le seul décisionnaire de son entreprise. C’est-à-dire il est le seul maitre de son entreprise, il n’a pas de supérieur hiérarchique. Donc le travailleur indépendant ne reçoit d’ordre de personnes.

    Enfin, le travailleur indépendant peut bénéficier de certains aides. Comme exemple : le travailleur indépendant a un droit de chômage. Il peut aussi bénéficier des réductions d’impôts spécifiques.

     

    Les inconvénients du statut de travailleur indépendant

     

    Un des inconvénients d’être un travailleur indépendant, il faut avoir plusieurs compétences. Non seulement sur la gestion de ses activités mais il faut aussi que le travailleur indépendant assure la gestion de l’entreprise vis-à-vis de l’administration et de ses clients. Car étant travailleur indépendant il est possible que ce dernier doive prendre en charge de tous les tâches qui incombent au développement et à la continuité de la vie de son entreprise.

     

    Un autre inconvénient non négligeable du statut de travailleur indépendant, son activité repose sur ses clients. Le travailleur indépendant doit tout faire pour que sa clientèle s’élargit et augmente de nombre le plus rapidement possible pour avoir plus de commandes. Car qui dit plus de commande dit plus de revenus pour le travailleur indépendant.

     

    Le régime fiscal d’un travailleur indépendant

     

    Le régime fiscal d’un travailleur indépendant est l’impôt sur le revenu. Le travailleur indépendant doit donc faire une déclaration de son revenu :

    • Si l’activité exercée par le travailleur indépendant est commerciale, artisanale ou industrielle, il doit faire la déclaration de son revenu au BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ;
    • Si l’activité exercée par le travailleur indépendant est de type libéral, il doit faire la déclaration de son revenu au BNC (bénéfices non commerciaux).

     

    Donc, le statut travailleur indépendant attire beaucoup d’entrepreneurs. En plus des avantages que le statut de travailleur indépendant octroi à l’entrepreneur, les conditions pour être travailleur indépendant ne sont pas beaucoup et simples à réaliser. Mais avant de faire le choix de devenir travailleur indépendant, il est toujours important de bien réfléchir et bien faire attention à ce choix. Il faut toujours voir ce qui est le mieux pour l’activité que le travailleur indépendant veut exercer. Car même si le statut de travailleur indépendant présent beaucoup d’avantages, le statut de travailleur indépendant a aussi ses inconvénients.

     

    Rohat KURAN

    Auteur des articles Rohat KURAN

    À la suite de l’obtention d’une licence en économie à l’université Panthéon-Sorbonne, Rohat Kuran a poursuivi des études à Audencia Business School en Master 1 filière audit et comptabilité. En marge de ses études, il est spécialisé dans le domaine de la domiciliation d’entreprise, ainsi que directeur marketing chez Les Tricolores.

    Créer une enterprise en ligne

    La marche à suivre
    1
    Rédaction des Statuts
    Rédaction des Statuts
    La rédaction des statuts est inévitable et doit inclure des informations obligatoires dont:
    • La dénomination sociale
    • Localisation du siège social
    • L’objet social
    2
    Constitution du Capital social
    Constitution du Capital social
    Il est nécessaire d’ouvrir un compte en banque professionnel et de libérer une partie du capital social
    3
    Publication d’une annonce Légale
    Publication d’une annonce Légale
    Publication avis de constitution au sein d’un JAL
    4
    Constitution du dossier d’immatriculation
    Constitution du dossier d’immatriculation
    La constitution du dossier d’immatriculation doit inclure des informations obligatoires dont:
    • Les statuts signés et paraphés
    • Le formulaire MO
    • Les frais de greffe

    Cet article vous a été utile ?

    Donnez votre avis !

    Envoyer ma note
    Articles similaires
    Commentaires