Domiciliation a paris et toute la France et
Ouvrir un salon de beauté : guide pratique 2021
Création d'entreprise

Ouvrir un salon de beauté:
guide pratique 2021

Mis à jour le 10/08/2021

    L’ouverture d’un salon de beauté n’échappe pas à la création d’une structure juridique (une société ou une entreprise). C’est-à-dire, pour ouvrir un salon de beauté, il faut créer une société pour en faire un salon de beauté.

    Outre les démarches administratives (les formalités de création d’une entreprise ou d’une société), il faut aussi réaliser au préalable quelques démarches (en plusieurs étapes) pour ouvrir un salon de beauté.

     

    Étape 1 : l’étude de marché

     

    L’étude de marché est une étape non négligeable pour commencer ou pour débuter dans tous les types de commerce. Donc pour ouvrir un salon de beauté, il faut passer par l’étude de marché. Dans cette étape, il faut essayer d’avoir le maximum d’informations sur :

     

    • Les concurrents

     

    Il faut que l’étude de marché puisse répondre à plusieurs questions : combien y a-t-il de salon de beauté sur le secteur, dans la commune où vous allez ouvrir le salon de coiffure ? Il faut s’assurer que le marché du salon de beauté n’est pas encore saturé dans la région.

    Par contre, il faut bien faire attention s’il n’y  a aucun concurrent dans le secteur. Il est possible que les personnes dans le secteur ou la zone de prédilection ne s’intéresse pas à aller dans un salon de beauté.

    Par ailleurs, il faut que l’étude de marché vous permette de savoir quels sont les offres ou les services que vos futurs concurrents proposent ? Cela est très important car en ayant ces informations, il sera plus facile pour vous de proposer ses services qui pourront vous déparquer de la concurrence. Exemple, vous pourriez proposer des soins de beauté qui ne sont pas encore proposés par d’autres et aussi vous pourriez proposer des soins à un prix compétitifs qui attireront les clients.

     

    • La clientèle

     

    L’étude de marché doit vous permettre d’avoir des informations sur les demandes de vos futurs clients. C’est-à-dire, il faut que l’étude de marché réponde à la question principale : qu’est-ce que les clients ont-ils besoin ?

    Pour répondre à cela, il faut savoir quels sont les soins de beauté que les clients désirent ; quels genres de produit sont les plus demandés (des produits bio ou des produits naturels) ; quels sont les moyens les plus efficaces pour fidéliser les clients (utilisation d’une carte de fidélité, réduction du prix à un certain nombre d’achats, …).

     

    Etape 2 : établir un bon business plan

     

    Le business plan est la base du système de développement du salon de beauté. Il ne faut pas le prendre à la légère.

    Le business plan doit justifier toutes les dépenses nécessaires à l’ouverture du salon de beauté et aussi il doit permettre d’établir le financement utile au développement du salon de beauté. Si l’entrepreneur n’a pas les compétences pour établir un business plan, il a la possibilité de demander à un expert de le réaliser.

     

    Etape 3 : obtenir le diplôme correspondant pour ouvrir un salon de beauté

     

    Bien évidemment, pour ouvrir un salon de beauté, il vous faudra un diplôme : soit un certificat d’aptitude professionnelle ou CAP, soit un brevet d’études professionnelles ou BEP.

    Mais il est toujours possible d’ouvrir un salon de beauté sans ces diplômes à condition que vous ayez des expériences soit professionnelles soit indépendantes pendant au moins 3 ans. C’est-à-dire, avoir été gérant(e) ou salarié(e) d’un salon de beauté pendant 3 ans. Attention, il faut que vous prouviez ces expériences (contrat de travail ou fiche de paye).

     

    Etape 4 : prendre connaissance de la réglementation d’un salon de beauté

     

    Un salon de beauté doit respecter certaines normes comme exemple les normes d’hygiène, les normes de sécurité (extincteurs et les sécurités incendies) ou encore les normes d’accessibilités comme exemple l’accès pour les personnes handicapées.

    Il faut aussi faire attention aux indications dans le salon de beauté comme les affichages des prix, les affichages obligatoires comme les coordonnées de l’inspection, les horaires de travail, etc. En outre, un salon de beauté ne peut utiliser le terme « massage » qui est réservé aux kinésithérapeutes.  

    Par ailleurs, il faut aussi savoir qu’il existe des soins qui sont interdits pour un salon de beauté comme les épilations laser. Ce genre d’épilations ne doit être fait que par un médecin (dermatologue). Mais l’épilation à la cire ou avec une pince est autorisée pour un salon de beauté.

     

    Etape 5 : trouver un financement pour ouvrir le salon de coiffure

     

    Pour débuter dans le monde des affaires, il faut réunir des fonds. Comme pour ouvrir un salon de beauté, il faut réunir des fonds. Comme pour l’achat des matériaux nécessaires ou indispensables pour un salon de beauté, l’achat des meubles, etc. Tout cela peut faire élever le budget pour l’ouverture d’un salon de beauté.

    Pour ouvrir un salon de beauté, si vous avez la possibilité d’utiliser votre fonds propre, rien ne vous l’interdit de l’utiliser. Dans le cas contraire, vous avez la possibilité de contracter un prêt auprès de votre banque. En outre, actuellement il existe différents aides pour les personnes qui débutent une activité plus précisément une entreprise. Exemple d’aide L’ACRE ou aide à la création ou reprise d’entreprise.

     

    Etape 6 : choisir le statut juridique et réaliser les formalités de création de l’entreprise pour ouvrir le salon de beauté

     

    Plusieurs choix se présent au porteur de projet en matière de statut juridique. Mais dans tous les cas il faut faire un choix.

    Si vous êtes plusieurs dans la réalisation du projet (plusieurs associés), alors le statut de la société à responsabilité limitée peut être très bénéfique pour un salon de coiffure.

    Si vous êtes le seul associé pour ouvrir le salon de coiffure, dans ce cas plusieurs statuts peuvent bien convenir à un salon de coiffure :

    • L’entreprise individuelle ;
    • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée ;
    • Le statut d’auto-entrepreneur ;
    • L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée.

    A noter : les formalités à réaliser pour la création de l’entreprise ou de la société dépend du statut juridique choisit.

     

    En résumé créer un salon de beauté en 2021 n’est pas difficile, il faut juste réaliser les étapes suivantes :

    • Faire une étude de marché ;
    • Etablir un business plan ;
    • Obtenir le diplôme adéquat à l’ouverture d’un salon de beauté ;
    • Prendre connaissance des réglementations en vigueur pour un salon de beauté et les respectées ;
    • Trouver du financement pour ouvrir le salon de beauté
    • Choisir et réaliser les formalités pour créer l’entreprise ou la société.

     

    Ouvrir un salon de beauté: guide pratique 2021

    Rohat KURAN

    Auteur des articles Rohat KURAN

    À la suite de l’obtention d’une licence en économie à l’université Panthéon-Sorbonne, Rohat Kuran a poursuivi des études à Audencia Business School en Master 1 filière audit et comptabilité. En marge de ses études, il est spécialisé dans le domaine de la domiciliation d’entreprise, ainsi que directeur marketing chez Les Tricolores.

    Créer une enterprise en ligne

    La marche à suivre
    1
    Rédaction des Statuts
    Rédaction des Statuts
    La rédaction des statuts est inévitable et doit inclure des informations obligatoires dont:
    • La dénomination sociale
    • Localisation du siège social
    • L’objet social
    2
    Constitution du Capital social
    Constitution du Capital social
    Il est nécessaire d’ouvrir un compte en banque professionnel et de libérer une partie du capital social
    3
    Publication d’une annonce Légale
    Publication d’une annonce Légale
    Publication avis de constitution au sein d’un JAL
    4
    Constitution du dossier d’immatriculation
    Constitution du dossier d’immatriculation
    La constitution du dossier d’immatriculation doit inclure des informations obligatoires dont:
    • Les statuts signés et paraphés
    • Le formulaire MO
    • Les frais de greffe

    Cet article vous a été utile ?

    Donnez votre avis !

    Envoyer ma note
    Articles similaires
    Commentaires