Domiciliation a paris et toute la France et
Créer une entreprise de vente en ligne : Guide en 2022
Pourquoi créer une société de vente en ligne ?
Création d'entreprise

Créer une entreprise de vente en ligne:
Guide en 2022

Mis à jour le 09/09/2022

    Actuellement, l’activité de vente en ligne est une activité qui évolue de plus en plus et surtout elle tient une place importante dans le monde du commerce grâce à l’évolution de la technologie.

    En effet, la vente en ligne présente de nombreux avantages dans la vie quotidienne. Par ailleurs, l’exercice d’une activité en France quelle que soit la nature de l’activité implique pour l’entrepreneur la création d’une entreprise.

    En outre, pour créer une entreprise, il faut que l’entrepreneur choisisse une forme juridique ou un statut qui permet à l’entrepreneur d’exercer son activité. Dans ce guide, on vous expliquera les différentes démarches et formalités pour créer une entreprise de vente en ligne.

     

    1ère étape : Choisir le produit à mettre en vente en ligne

     

    Premièrement, pour commencer une activité, l’entrepreneur doit avoir une idée par rapport au produit qu’il va vendre en ligne. En effet, il faut proposer un produit qui intéressera les consommateurs mais également un produit qui est adapté à la vente en ligne.

    L’idéal est de trouver un produit qui restera toujours apprécié sur le long terme.

     

    2ème étape : Se démarquer la concurrence

     

    Il est impératif, compte tenu du marché ultra concurrentiel de la vente en ligne, de trouver un point qui permettra au site de vente en ligne que l’entrepreneur souhaite créer de se démarquer des autres sites de vente en ligne qui sont parfois des multinationales dont la réputation n’est plus à faire et dont les clients sont fidèles.

    Pour cela, il faut se démarquer par rapport aux offres et établir un plan marketing adapté qui attirera la clientèle.

    Une étude du marché concurrentiel est également préférable pour que l’entrepreneur sache comment faire que son site de vente en ligne soit plus attractif pour les clients.

     

    3ème étape : Choisir le fournisseur et le transporteur

     

    La recherche du fournisseur peut se faire dès que l’entrepreneur à déterminer quels types de produits il souhaite vendre. Néanmoins, une connaissance des autres offres est nécessaire pour savoir comment choisir son fournisseur et son transporteur.

    En effet, il faut que le fournisseur réponde à des exigences tels que les produits, la qualité, la quantité (est-ce qu’en cas de commandes massives le fournisseur sera apte à assurer les commandes), la distance car les frais de port peuvent être trop importants pour assurer une offre viable et assurer les commandes, il peut également y avoir des valeurs éthiques qui entrent en jeu en fonction de la sensibilité de l’entrepreneur.

    Le transporteur est également très important puisqu’il représente auprès du client le site de vente en ligne. Il faut donc s’assurer que cette image sera bonne et donnera envie au client de recommander sur le site internet.

     

    4ème étape : Définir son budget

     

    La création d’un site de vente en ligne nécessite un budget aussi bien en termes d’argent qu’en termes de temps.

    En effet, la création d’une activité de vente en ligne implique un budget conséquent au début : les frais pour les différentes recherches si des déplacements sont prévus, le fond de départ si l’entrepreneur achète directement les marchandises, les frais de création du site internet, le nom de domaine, les frais de création de la société, etc... Tout cela doit être budgétisé en y incluant une marge pour les éventuels imprévus.

    En matière de temps, il faut que l’entrepreneur se fixe un deadline pour le lancement de son site internet, à savoir qu’outre la création du site en lui-même, il peut y avoir des travaux complémentaires comme par exemple la rédaction des fiches produits.

    Le deadline dépendra du temps que l’entrepreneur peut consacrer à la création de son site et à la liste des tâches qu’il assurera lui-même. Bien évidemment, si l’entrepreneur estime être en manque de compétence ou de temps, il peut choisir de se faire assister par un professionnel.

     

    5ème étape : Réaliser les démarches administratives et légales

     

    Pour pouvoir exercer en toute légalité sur le territoire français, l’entrepreneur doit s’immatriculer auprès du registre de commerce et des sociétés. Concrètement, cela consiste à créer une société qui sera dédiée à la vente en ligne.

    Pour ce faire, l’entrepreneur doit d’abord choisir le statut juridique qui correspond le mieux à ses besoins et à son activité. Il doit se baser sur son chiffre d’affaires prévisionnel, sur l’existence d’associés, sur la protection qu’il souhaite avoir sur ses biens personnels, etc…

    Ensuite, il doit établir son dossier d’immatriculation qui varie selon la forme juridique. Néanmoins, quelle que soit la forme juridique choisie, il faut que l’entrepreneur ait une adresse de domiciliation c’est-à-dire un siège social. L’identité des dirigeants et des associés de la société doit également être prouvée.

    Pour les sociétés, des documents supplémentaires seront nécessaires comme l’attestation de libération de capital social, l’attestation de publication de l’avis de constitution, les statuts de la société, etc…

    Pour être sûr d’effectuer toutes les démarches nécessaires à l’immatriculation de sa société, l’entrepreneur ne doit pas hésiter à se renseigner auprès du CFE le plus proche.

     

    6ème étape : Se conformer au RGPD

     

    Avant de procéder à la création du site internet, il est impératif que l’entrepreneur se mette en conformité avec le RGPD qui est le Règlement Général sur la Protection des Données pour toutes les données relatives aux clients.

    Il y a plusieurs obligations qui sont applicables à tous les sites internet notamment la transparence par rapport à l’utilisation des données qui seront collectées, l’application du droit des personnes concernées et la sécurisation des informations collectées. Il y a également des mentions légales qui doivent apparaitre sur le site tel que les conditions générales de vente.

     

    7ème étape : Créer le site internet

     

    Pour procéder à la création du site internet proprement dit, l’entrepreneur doit choisir un nom de domaine qui sera facile à mémoriser et représentatif de la société. Ce choix est crucial car sans un nom de domaine cohérent, les éventuels clients peuvent être redirigés ailleurs.

    Ensuite, l’entrepreneur doit choisir quels modes de paiement il souhaite inclure dans sa boutique de vente en ligne. En fonction des choix, il faudra réaliser des démarches pour créer des comptes et sécuriser le paiement.

    Généralement, les entrepreneurs choisissent de faire appel à un prestataire pour créer le site internet de leur boutique, tout simplement parce que cela nécessite des compétences qui ne sont pas à la portée de tout le monde. Pour avoir le site internet attendu, il est toujours préférable d’établir un cahier des charges que le prestataire devra suivre.

     

    8ème étape : Tester le site

     

    Lorsque le prestataire aura réalisé sa mission, et que tous les détails auront été vus, il faut que l’entrepreneur prenne le temps de tester correctement le site internet. Il devra lui-même tester tous les cas de figure qui peuvent se produire afin d’être certaine qu’en cas de bug, ce ne soit pas un client qui le découvre.

    Demander un avis extérieur comme celui d’un ami ou d’un membre de la famille est toujours préférable, car l’entrepreneur n’aura pas toujours le recul nécessaire à une bonne évaluation.

     

    9ème étape : Lancer le site internet

     

    Une fois que le site de vente en ligne est opérationnel, l’entrepreneur peut le lancer et appliquer la stratégie marketing qu’il a mis en place pour avoir de nombreux clients.

     

    Créer une entreprise de vente en ligne : Guide en 2022

     

     

     

     

    Commentaires