Domiciliation a paris et toute la France et
Comment devenir consultant : toutes les étapes pour réussir
Création d'entreprise

Comment devenir consultant:
toutes les étapes pour réussir

Mis à jour le 07/10/2021

    Vous pensez avoir de bonnes compétences dans un secteur d’activité en particulier ? Pourquoi ne pas devenir consultant ? Le marché du consulting est en pleine expansion et des consultants dans tous les domaines apparaissent petit à petit. Toutefois, se lancer en tant que consultant ne s’improvise pas ! Vous devez avoir un projet bien précis ! Lors de la création de votre entreprise, vous devez effectuer les différentes étapes de la création. Vous devez notamment domicilier votre société, il est possible de directement domicilier son entreprise en ligne

    Qu’est-ce qu’un consultant ?   

    Pour devenir consultant il est important de vérifier si vous êtes bien concerné par ce métier. En effet, vous devez être sûr d’exercer une activité de conseil. Vous ferez alors des missions de freelance auprès des entreprises. Vous devez donc être polyvalent afin de pouvoir vous adaptez à toutes les situations que vous pouvez rencontrer, mais aussi posséder une bonne communication et être curieux. 

    Il est possible pour le consultant d’exercer cette activité en tant que profession libérale comme à travers une entreprise (comme dans un cabinet de conseil par exemple). Il existe plein de différents métiers en profession libérale. Il existe deux catégories de professions libérales : les professions réglementées et les non réglementées. Sachez, que l’activité de conseil n’est pas réglementée ! Vous pouvez ainsi choisir librement votre statut juridique pour votre entreprise. 

    Les qualités d’un consultant 

    Afin de devenir consultant il faut posséder de bonnes capacités de communication et un fort esprit d’analyse. Mêmes si ces qualités sont indispensables, il faut avant tout avoir un projet clair et défini, on ne s’improvise pas consultant du jour au lendemain !  En effet, comme expliqué précédemment, le consultant possède des connaissances solides dans un domaine particulier. Même si aucune formation n’est exigée, il faut tout de même être spécialiste dans son domaine. Il existe différentes spécialités pour devenir consultant : consultant en finance, consultant informatique, consultant en management, consultant en stratégie, consultant marketing, consultant en référencement, consultant en système d’information, consultant en recrutement ou encore en gestion de patrimoine. 

    Quel statut juridique pour devenir consultant ? 

    Comme expliqué, la profession de consultant n’est pas réglementée, vous pouvez donc choisir librement le statut juridique qui vous convient le mieux. C’est pour cette raison qu’il faut faire très attention lors de la rédaction de vos statuts pour votre société. Vous pouvez opter pour un des quatre statuts possibles 

    • Le portage salarial : ce dispositif associe à la fois les atouts de l’entrepreneuriat et les avantages du salariat. Le consultant dispose alors d’une protection sociale complète et d’une grande liberté d’organisation.

    • La microentreprise : ce statut permet au consultant de payer ses cotisations en fonction de son chiffre d’affaires (qui est plafonné à 70 000€). 

    • L’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) : permet au consultant de sécuriser le patrimoine de son entreprise. Mais cette forme est également soumise à un plafonnement du chiffre d’Affaires.

    • L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) ou SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) : ces deux statuts juridiques se distinguent par leurs régimes sociaux et leurs règles d’impositions différentes 

    Les formalités administratives 

    Du fait de la non réglementation de l’activité de conseil, les formalités administratives ne sont pas forcément très lourdes. En effet, le consultant n’est par exemple pas obligé d’avoir un local pour son entreprise puisqu’il peut travailler de chez lui. En revanche, il serait plus professionnel que ce dernier passe par une société de domiciliation afin de domicilier sa société. Il disposerait ainsi d’une adresse de prestige pour son activité de conseil mais aussi de nombreux autres services complémentaires

    Ainsi, pour créer une entreprise de conseil, vous devez passer par les mêmes étapes que la création d’une autre société. Vous devez rédiger vos statuts (il est fortement conseiller de se faire aider pour la rédaction de ses statuts), puis vous devez constituer votre capital social avec l’ouverture d’un compte bancaire, publier une annonce dans un journal d’annonces légales (JAL) puis constituer votre dossier d’immatriculation.

    Le régime social d’un consultant 

    Le régime social du consultant dépend bien évidemment de la forme juridique qu’il aura choisie. En effet, en tant que micro-entrepreneur, vous serez soumis au régime TNS (travailleurs non salarié). Alors que si vous être président de votre SASU ou président de votre SARL (et que vous êtes gérant majoritaire) ; vous serez soumis au Régime général de la Sécurité social.  

    Le régime fiscal d’un consultant 

    Si le consultant travaille pour le compte d’une entreprise, il sera le plus souvent soumis à l’impôt sur les sociétés. A l’inverse, si vous êtes en portage salarial, vous serez soumis à l’impôt sur le revenu. Il peut vous arriver de bénéficier d’abattements fiscaux liés au régime micro-BNC

    Quelques conseils pour devenir consultant 

    Trouver votre cible 

    Il est extrêmement important avant de se lancer dans le métier de consultant de définir votre cible afin d’apporter une expertise complète à vos clients. C’est pourquoi il est également très important de se spécialiser dans un domaine en particulier. Dans l’idéal ; dans un domaine de votre expérience professionnelle

    Faire appel à des aides publics et privées 

    Vous pouvez faire appel à des organismes privés ou publics pour vous accompagner dans votre projet comme la chambre des Métiers, les pépinières d’entreprises ou les chambres de Commerce et d’Industrie. 

    Si vous êtes actuellement en demande d’emploi et que vous vous lancez dans votre activité en consulting, il est vous est possible de bénéficier du versement de vos allocations avec vos futures rémunérations de votre activité en portage. Cependant, il est important de respecter certaines conditions. 

    Ainsi, avant de commencer son activité de consultant/consultante, il faut se poser les bonnes questions. Mais lorsque votre projet est bien défini vous n’avez plus qu’à foncez ! Rendez-vous sur le site des Tricolores pour créer votre entreprise en ligne


    Rohat KURAN

    Auteur des articles Rohat KURAN

    À la suite de l’obtention d’une licence en économie à l’université Panthéon-Sorbonne, Rohat Kuran a poursuivi des études à Audencia Business School en Master 1 filière audit et comptabilité. En marge de ses études, il est spécialisé dans le domaine de la domiciliation d’entreprise, ainsi que directeur marketing chez Les Tricolores.

    Créer une enterprise en ligne

    La marche à suivre
    1
    Rédaction des Statuts
    Rédaction des Statuts
    La rédaction des statuts est inévitable et doit inclure des informations obligatoires dont:
    • La dénomination sociale
    • Localisation du siège social
    • L’objet social
    2
    Constitution du Capital social
    Constitution du Capital social
    Il est nécessaire d’ouvrir un compte en banque professionnel et de libérer une partie du capital social
    3
    Publication d’une annonce Légale
    Publication d’une annonce Légale
    Publication avis de constitution au sein d’un JAL
    4
    Constitution du dossier d’immatriculation
    Constitution du dossier d’immatriculation
    La constitution du dossier d’immatriculation doit inclure des informations obligatoires dont:
    • Les statuts signés et paraphés
    • Le formulaire MO
    • Les frais de greffe

    Cet article vous a été utile ?

    Donnez votre avis !

    Envoyer ma note
    Articles similaires
    Commentaires